L’Île de la Réunion

L’île de la Réunion se situe dans l’Océan Indien (hémisphère sud) et est un département français d’Outre-mer.

L’ile de la Réunion entourée par Madagascar et l’Ile Maurice.

Le Piton des Neiges est le point le plus haut de l’île et est considéré comme le point culminant de l’Océan indien. En effet, avec ses 3.070 mètres d’altitude, il dépasse de loin le volcan très actif “Le Piton de la Fournaise” présent sur ce petit bout de terre.

L’ascension de ce “point chaud volcanique”, qui n’est plus en activité depuis de nombreuses années maintenant, est une expérience à ne pas rater. Et il vous faudra une bonne dose de motivation si vous voulez atteindre son sommet. Dans ce cas, il vaut mieux être amateur de randonnées… Mais n’ayez crainte, c’est tout à fait faisable. Souvent renseignée dans les bouquins comme “randonnée pour les experts”, je vous assure qu’avec mon petit frère de 10 ans (à l’époque) et mon papa, pas si sportif que ça, nous sommes bel et bien arrivés au sommet !

Il existe trois différents sites où démarrer la randonnée. Nous, nous avions démarré de Cilaos. Nous avions comme guide un membre de notre famille, qui habite sur l’ile depuis de nombreuses années et qui n’en était pas à sa première ascension ! C’était l’idéal pour nous qui mettions les pieds dans un monde inconnu… Je vous conseille donc également de partir en groupe, ou simplement avec un guide, on n’est jamais trop prudent ! Il y a certes quelques panneaux d’indication, mais ne pas se préoccuper du chemin à prendre et juste randonner m’a très bien satisfaite !

Dès le début, on comprend que ce ne sera pas une petite “promenade”. Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais peut être pas exactement à ça (mais je l’ai fait alors vous aussi pourrez le faire !) : sentiers fort boueux et très pentus, des marches difformes et très hautes, bref on a souffert !

Après plusieurs heures d’ascension et plusieurs pauses tout de même, enfin nous arrivons au seul gîte qui existe là-haut (à 2.500 m d’altitude). Ce gite, c’est le refuge de la Caverne Dufour.

Le genre d’indication qui rassure, ou pas…

Une fois que vous y êtes, je vous assure que vous avez fait le plus dur ! En effet, ce gite se trouve juste en dessous du sommet. Attention, ce n’est pas un très grand gite, il faudra donc réserver vos places à l’avance ! vous y trouverez des lits, des douches et toilettes et même une petite restauration. C’est bien évidemment suffisant après avoir marché pendant des heures et des heures, mais ne vous attendez pas au grand luxe.

Le plan à la base, c’est de se réveiller vers 3/4 heures du matin afin de finir cette ascension et d’arriver au sommet pour le lever du soleil. Pour nous par contre, quand les réveils ont sonné en plein milieu de la nuit, une pluie torrentielle avait décidé de pointer le bout de son nez, en plus du vent très violent, pas de souci pour moi je pouvais donc encore dormir quelques heures de plus, il n’a pas fallu me le dire deux fois !

Nous sommes alors partis tôt le matin pour la dernière étape avant d’arriver au sommet, enfin ! ce dernier tronçon vous prendra entre 1h30 et 2h30 je pense, ce n’est vraiment pas très long comparé à la veille mais c’est assez dur aussi car encore une fois, nous étions sur une pente très raide, mais cette fois avec plein de cailloux qui rendaient les pas pénibles et instables. Pourtant, après 2 heures, vous voila au sommet, avec un panorama de 360° jamais vu ! Le résultat vaut vraiment tous les efforts fournis pour y arriver. Plus d’une fois j’ai voulu arrêter mais finalement je suis bien contente qu’on soit arrivé jusque tout en haut !

Même si durant l’ascension, on a vite chaud et un tee shirt fait l’affaire, ne sous-estimez pas les 3.000 mètres d’altitude ! D’autant plus qu’une fois au sommet, on y reste un petit bout de temps pour respirer, prendre les photos et profiter quand même alors n’oubliez pas de prendre de quoi vous couvrir !

Aaaaah que c’était bon d’être au sommet. Mais ah ah, la journée est loin d’être terminée ! Ben oui maintenant qu’on est au sommet, il ne reste plus qu’une chose, c’est redescendre… et je pense qu’on a souvent tendance à négliger la descente pourtant, elle est aussi difficile (pour les genoux notamment) que la montée, si pas plus !

Il vous faudra donc encore plusieurs heures pour retrouver le parking tout en bas. Avec difficulté peut-être, des chutes ou des presque-chutes sûrement, vous serez content de retrouver votre voiture ! Et finalement, vous serez fiers et contents de vous d’avoir réussi à aller jusqu’au sommet, je vous assure !

C’était vraiment une chouette expérience que je conseille beaucoup et même si ça parait difficile, j’ai pu le faire alors pourquoi pas vous ?

La carte autour du Piton des neiges

Je vous laisse ici avec quelques photos de cette merveilleuse île avec tout ce qu’elle a à offrir ! N’attendez plus et allez-y, c’est tout ce que je peux vous dire !

Une question ? N’hésite pas !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.